rendu réaliste avec sketchup

Tutoriel: rendu réaliste avec sketchup

[vc_row][vc_column][vc_custom_heading text= »Voici pour vous un tutoriel de rendu réaliste avec sketchup, où vous verrez comment je réalise mes rendus 3D, pas à pas ! »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image= »1406″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]Aujourd’hui je vous invite à voir dans ce tuto de rendu réaliste avec sketchup comment je travaille à mes rendus 3D. Dans cet article, j’insiste particulièrement sur l’organisation du travail. En effet, au mieux le travail est planifié, au moins il y a de modifications à faire. C’est pour cela que je travaille dans un ordre précis, que je change assez peu d’une scène sur l’autre. Voici comment je m’y prends ![/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_column_text]Une fois les volumes de base faits (c’est à dire les murs, plafonds et sols uniquement) je place ma caméra et je fais mes éclairages. Je sais que pour beaucoup cela semble étrange, compte tenu qu’en règle générale, on vois cela à la toute fin, pour le rendu final. Mais pensez y un instant: vaux t’il mieux faire ses (multiples) essais d’éclairage quand la scène est épurée au maximum, ou quand tous les objets ont été importés ? Certes, il est possible de les masquer, et de remplacer toutes les textures par une texture générique, mais quitte à en arriver à une scène vide, autant le faire quand elle l’est réellement ! D’autant plus qu’un objet masqué pour sketchup ne disparait pas vraiment, il reste en mémoire, et donc consomme de la mémoire, autrement plus nécessaire au rendu.

Attention toutefois, pour faire les essais d’éclairages, il vaux mieux utiliser une texture proche de celle qui prédominera à la fin, et y ajouter tous les effets susceptibles de changer l’éclairage final. Ici j’ai utilisé une texture d’un gris 35%, avec une légère réflexion et du bump, ainsi je suis sûre d’avoir assez peu de modifications d’éclairage par la suite. Il y en aura toujours un peu, mais nettement moins. Et la scène étant légère, ces rendus d’essai peuvent être assez poussés sans pour autant prendre trop de  temps.[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »1407″ img_size= »large »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_empty_space][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_column_text]Maintenant que les volumes et l’éclairage sont faits, je passe aux matières des murs et du sol. Ces éléments étant prédominants pour donner le look d’une pièce, je n’hésite pas à prendre tout le temps nécessaire pour arriver à un résultat satisfaisant. Je n’hésite pas à tester autant de textures que nécessaire, et à mes lâcher sur les idées. Je m’appuie sur mes références (voyez mon pinterest pour les trouver) pour essayer de trouver une association de matières qui soit intéressante. Pour trouver des textures, je m’aide de creativecommon search pour avoir des textures libres de droits, même pour utilisation commerciale. Une fois que j’ai fait plusieurs essais, je regarde lequel je préfère et je le sélectionne.[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »1411″ img_size= »large »][vc_single_image image= »1412″ img_size= »large »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_empty_space][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_column_text]Maintenant c’est l’étape des détails ! Il s’agit de meubler et de poser tous les éléments de boiseries et autres. Pour ce faire, j’utilise l’outil de recherche intégré à sketchup, avec une recherche par nom de marque. Je commence par faire du lèche vitrine sur le net, et quand je trouve quelque chose qui me plaît, je vois si quelqu’un l’a mis en ligne sur sketchup. Si ce n’est pas le cas et qu’aucun équivalent n’est disponible, je le fais moi même avec un autre logiciel, ou sketchup lui même. D’ailleurs à ce propos, quand je parle d’équivalent, je ne parle QUE de la géométrie. Notez ici la couleur des fauteuils que j’ai utilisés, et comparez avec le rendu final. Je n’ai gardé que la géométrie, et j’ai changé la texture, qui ne me convenais pas. De même pour les plantes, j’ai ajouté une matière réaliste, et une texture, alors qu’initialement, elles n’étaient peintes que d’une couleur solide.

 

Pour faire simple, il faut commencer par sélectionner des éléments qui correspondent, ou qui pourront correspondre avec peu de modifications à apporter. Ensuite on procède à ces modifications et on place les éléments dans la scène (c’est là qu’une deuxième caméra est utile, pour pouvoir faire des allers retours entre la vue finale, pour vérifier le bon rendu, et la vue de travail, qui est peu exploitable visuellement mais très pratique).

Voici ce que j’obtiens une fois mes éléments basiques placés.[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »1415″ img_size= »large »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_empty_space][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_column_text]Une fois les éléments définitifs placés, il est temps d’améliorer leurs apparences. Je change les textures qui doivent être changées, j’en créée si nécéssaire, et surtout je modifie les matières. J’ajoute toujours un bump (léger, de l’ordre de 0,5) et une réflexion (à l’intensité variable selon les effets). Notez que même pour les matériaux « mats » j’ajoute toujours une réflexion. Sur un béton par exemple, il y en aura une à 0,2 ou 0,3. Ça peut sembler inutile de rajouter un calque pour si peu, mais ça fait toute une différence dans le rendu de la lumière. Dans la réalité, les matériaux mats brillent tout de même un tout petit peu. Pour avoir un rendu réaliste il faut reproduire cet effet.

Surtout, à ce stade, je n’hésite pas à passer un petit coup de Photoshop sur une texture si je vois qu’elle n’est pas harmonieuse avec le reste. Je fais surtout attention à la courbe des niveaux. Une fois les matières finales faites, je commence à faire les rendus détaillés. Jusque là je travaillais en mode « rapide » avec des rendus moins détaillés mais beaucoup moins longs. C’est à ce stade çi que je commence à passer à des rendus beaucoup plus poussés, et à bien zoomer pour voir tous les petits défauts.[/vc_column_text][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »1416″ img_size= »large »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_empty_space][vc_custom_heading text= »Une fois le travail sous sketchup terminé, j’ouvre mon rendu sous photoshop »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]Sous photoshop, je vais intégrer le fond de la scène, en veillant à bien harmoniser les niveaux (luminosité et contrastes) à l’aide de l’outil « courbes ». Ensuite, toujours avec ces outils, ainsi que teinte/saturation, je vais réchauffer le tout, et donner une ambiance plus typée qui évoquera la chaleur et le confort.

Voici le avant / après :[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »1418″ img_size= »large » onclick= »img_link_large » img_link_target= »_blank »][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »1406″ img_size= »large » onclick= »img_link_large » img_link_target= »_blank »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]Et voilà ! Au fil des semaines à venir, j’ajouterai à ce tuto de rendu réaliste avec sketchup des informations plus détaillées, sur les paramètres que j’utilise, ou les manipulations que j’accomplis. S’il y a des points que vous aimeriez vraiment voir dites le moi ![/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

rendu avec vay sous sketchup

Astuces pour faire de beaux rendus avec sketchup (part. 2)

Suite de l’article

(partie 1: ICI ). Continuons dans le vif du sujet des rendus avec sketchup!

Soigner les détails d’environnements

Continuons donc a améliorer nos rendus avec sketchup en passant par la case « environnement ». Ca n’a bien sûr l’air de rien, mais en quelques clics on peut drastiquement peaufiner les détails d’un projet, et cela se voit particulièrement en vue de plan. Je pense particulièrement au fond vert par défaut de sketchup, et au ciel bleu qui y est fréquemment associé. Si vous avez l’habitude de travailler avec un template de type « projet architectural » il se peut que vous ayez plutôt a faire au fond blanc, mais même dans ce cas, peut être voudriez vous donner un cachet plus personnel à votre rendu en déterminant des couleurs propres à votre style!

Plusieurs solutions sont possibles, mais celle que j’utilise le plus (quand je n’ait pas de rendu réaliste à faire) consiste à mettre une image derrière la fenêtre.

beau rendu sketchup 1

 

Jouer avec les styles

Même sans plugin de rendu, il est possible de changer l’aspect de son rendu du tout au tout! Pour ce faire, il suffit de jouer avec l’onglet « styles ». Voici quelques rendus différents possibles en trois clics!

rendu sketchy 1 screenshot_7 screenshot_9 screenshot_10

Comme vous pouvez le constater, il est tout à fait possible de grandement personnaliser le look de ses rendus!

 

Utiliser un moteur de rendu photoréaliste pour faire vos rendus avec sketchup

Je ferai un article détaillé sur les moteurs de rendus photoréalistes prochainement, afin de vous aider à choisir celui qui vous convient. L’offre est grande, il y en a pour tous les niveaux d’exigences et tous les budgets. Sachez toutefois qu’actuellement il existe divers moteurs qui permettent d’avoir un rendu photoréaliste depuis sketchup, au sein même du programme, sous forme de plugin intégré. L’intérêt c’est le gain de temps! Avec exactement la même scène, sans rien changer, vous pouvez obtenir des éclairages photoréalistes. Si vous voulez pousser plus loin, vous pouvez obtenir des effets de réflexion, d’éclairages artificiel, et des effets de matières! Le rendu suivant m’a prit 15 min (dont 10 de calcul…) à faire à partir de l’étape précédente:

rendu avec vay sous sketchup

 

Les dernières retouches sous photoshop / gimp

Une fois l’image de votre scène terminée dans sketchup, pour améliorer son punch, on peut faire quelques dernières retouches sous un logiciel d’édition d’image, pour en augmenter la clarté si elle est un peu trop sombre, ou rehausser les couleurs… Ou toute autre action permettant de mettre en valeur sa qualité. De même, on peut la recadrer si son cadrage n’attire pas l’attention sur les bons éléments.

Ici bas, voici ce que j’obtiens au final, avec et sans rendu photo réaliste, comparé à l’image d’origine. N’hésitez pas à cliquer dessus pour l’afficher en grand!

comment faire de beaux rendus avec sketchup

rendu sketchup process

J’espère que cet article vous aura été utile et vous aidera à faire de beaux rendus avec sketchup, si vous l’avez aimé, n’hésitez pas à le partager, afin qu’il soit utile à d’autres! Aussi, si vous aimeriez que je fasse un article sur un sujet en particulier, laissez moi un petit message en commentaire ou par email! Je serai ravie d’en discuter avec vous!

 

 

screenshot_10

Astuces pour faire de beaux rendus avec sketchup (part. 1)

Bonjour!

Faire de beaux rendus avec sketchup, ou comment avoir le maximum d’effet avec le minimum d’efforts!

Aujourd’hui je vous propose des astuces pour faire de beaux rendus avec sketchup ! J’ai rédigé cet article en pensant à mes élèves, car lors de nos sessions (trop courtes) de formations, nous n’avons pas le temps de tout voir, et je préfère couvrir en live avec elles les aspects les plus techniques afin de m’assurer qu’elles puissent travailler facilement toutes seules.

Cet article vise donc a compléter le bagage technique par un regard plus artistique et qualitatif que simplement productif. Nous verrons dans cet article quelques astuces rapides pour améliorer ses présentations, afin que l’immersion dans la scène de la personne qui regarde soit la plus totale. Je vous expliquerai comment:

  • Bien préparer ses textures pour les harmoniser
  • Mettre en valeur les volumes avec le bon éclairage
  • Bien choisir ses verres et surfaces transparentes
  • Soigner les détails d’environnements
  • Jouer avec les styles
  • Utiliser un moteur de rendu
  • Les dernières retouches sous photoshop / gimp

Cet article se fera en deux parties. Et nous verrons ensemble comment passer de la première image à la derniere!

rendu sketchup process

Bien préparer ses textures pour les harmoniser

Quand on parcours sa banque de textures, on oublie assez rapidement qu’une texture n’est pas une représentation exacte d’un élément. En fait, l’image que l’on utilise comme texture n’est que l’aspect final d’une matière sous un éclairage donné. Or ce dernier peut être très différent d’une texture à une autre, et on peut très bien mettre côte à côte des textures qui n’ont pas été prises sous les mêmes conditions d’éclairage, ce qui au moment du rendu final risquera de jurer. Aussi, pour que toutes les textures aillent bien ensembles, indépendamment de leurs couleurs, il faut s’assurer que leurs colorimétries soient similaires. Dans l’exemple de gauche ici, on vois que les textures donnent l’impression d’avoir été prises à des moments différents, mais a droite on a l’impression qu’elles pourraient même faire partie du même bâtiment. Cela garanti que lors du rendu final, les textures s’accordent entre elles sans laisser d’impression de discordance.

exemple de texture non harmonieuse              exemple de textures harmonieuses

Pour parvenir à harmoniser ses textures, il faut se servir d’un logiciel d’édition d’image, type photoshop ou gimp, et utiliser les calques de réglages ou les fonctions de niveaux et autres réglages pour obtenir des teintes approchantes.

 

Mettre en valeur les volumes avec le bon éclairage

Vous avez mis du temps et du coeur à faire un aménagement du tonnerre, chaque texture est l’exacte représentation de votre vision, et vous avez déniché les parfaites pièces coup de coeur pour le mobilier, et vous vous dites: « ça ne pourrais pas être mieux ». Et pourtant! Sans faire le moindre travail de conception supplémentaire, votre scène peut changer du tout au tout avec le bon éclairage. Et s’il est vrai que seul un moteur de rendu permet de tirer le maximum de cet effet, sachez qu’il est tout de même possible de faire de beaux rendus avec sketchup avec un petit éclairage naturel bien senti sans plugin.

Voyons d’abord l’aspect d’une scène sans éclairages:

sketchup ajouter eclairage

C’est assez fade, et quoi que l’on retrouve les éléments que l’on recherchais dans notre mise en place, il manque un peu de punch. Activons maintenant les ombres telles qu’indiquées dans l’encart rosé sur l’image.

 

 

 

 

 

Nous voyons qu’en un clic, le rendu global a déjà prit un bon bout d’immersion en plus. ajouter ombres sketchup L’aménagement est bien présent, mais grâce à l’éclairage, on permet au client final de se projeter dans une après midi ensoleillée dans son nouveau salon.

 

 

 

 

Bien choisir ses verres et surfaces transparentes

Le rendu des matières transparentes et réfléchissantes sous sketchup étant assez limité sans un plugin de rendu, il faut user de parcimonie dans les choix de matière de ces derniers. En effet, une matière trop irréaliste risquerait de renforcer le côté « rendu cartoon » de base, et ce serai dommage d’attirer l’attention sur une vitre plutot que sur les choix d’aménagements qui ont été fait. Exit donc les effets de ciel nuageux en intérieur, ou les images de réfléxion trop présentes. Le meilleur compromis est un aspect « verre technique » légèrement teinté bleu ou vert. Vous pouvez personnaliser les couleurs des matières proposées par sketchup dans l’onglet matières => éditer => opacité.

Cliquez sur le lien ci dessous pour la suite de l’article « faire de beaux rendus avec sketchup »

(Suite de l’article)

Rendu 3D d'intérieur

Textures répétables gratuites -1

Bonjour!

Je vous propose aujourd’hui des textures répétables gratuites que j’ai fait tout spécialement pour vous, à intégrer librement dans vos projets sketchup ou autres!

Qu’est ce qu’une texture répétable?

Les textures font une grande part du rendu final d’un projet, et le « look » de ce dernier peut radicalement changer en fonction de l’utilisation de textures de plus ou moins grandes qualités. Aussi, pour un rendu de vos scènes optimal, voici quelques conseils:

-Utilisez des textures d’une taille minimum de 512×512 pixels, à moins que l’objet à habiller ne soit petit, de la taille d’une boite à chaussure, ou moins.

-Veillez à ce que la texture que vous utilisez soit répétable, surtout si elle est petite, ou que vous avez de grandes surfaces à recouvrir (particulièrement les murs et les sols).

Le fait qu’une texture soit répétable limite l’apparition de « coutures » telles que représentées ici. Comme vous le voyez, on vois clairement le placardage de textures, avec des délimitations très inesthétiques:

exemple-texture-non-repetable

 

Ce set de textures que je vous propose est en 1024×1024 pixels, et est répétable. De plus, pour ceux et celles d’entre vous qui utiliseraient un moteur de rendu photoréaliste, type Vray ou Maxwell, je fournis aussi les « bump », c’est à dire les textures donnant le relief des matières (parfait pour avoir de belles accroches de lumière sur les surfaces.) Voici un exemple de rendu final auquel j’arrive en utilisant une de ces textures sous sketchup, en utilisant Vray pour le rendu:

exemple-rendu-1

 

Téléchargez le set de textures répétables gratuites:

Grâce à ces textures , vous pourrez afficher votre texture en grand comme en petit sans que jamais ça ne fasse de démarcation! Je vous offre les droits d’utilisation de ces 27 textures, vous pouvez donc les utiliser de manière commerciale en toute quiétude.

Lien de téléchargement => textures-tileable-gratuite

 

Dites moi, quelles textures aimeriez vous que je prépare la prochaine fois? Faites m’en part dans les commentaires, ou envoyez moi un petit message!