Tutoriel: rendu réaliste avec sketchup

Voici pour vous un tutoriel de rendu réaliste avec sketchup, où vous verrez comment je réalise mes rendus 3D, pas à pas !

rendu réaliste avec sketchup

Aujourd’hui je vous invite à voir dans ce tuto de rendu réaliste avec sketchup comment je travaille à mes rendus 3D. Dans cet article, j’insiste particulièrement sur l’organisation du travail. En effet, au mieux le travail est planifié, au moins il y a de modifications à faire. C’est pour cela que je travaille dans un ordre précis, que je change assez peu d’une scène sur l’autre. Voici comment je m’y prends !

Une fois les volumes de base faits (c’est à dire les murs, plafonds et sols uniquement) je place ma caméra et je fais mes éclairages. Je sais que pour beaucoup cela semble étrange, compte tenu qu’en règle générale, on vois cela à la toute fin, pour le rendu final. Mais pensez y un instant: vaux t’il mieux faire ses (multiples) essais d’éclairage quand la scène est épurée au maximum, ou quand tous les objets ont été importés ? Certes, il est possible de les masquer, et de remplacer toutes les textures par une texture générique, mais quitte à en arriver à une scène vide, autant le faire quand elle l’est réellement ! D’autant plus qu’un objet masqué pour sketchup ne disparait pas vraiment, il reste en mémoire, et donc consomme de la mémoire, autrement plus nécessaire au rendu.

Attention toutefois, pour faire les essais d’éclairages, il vaux mieux utiliser une texture proche de celle qui prédominera à la fin, et y ajouter tous les effets susceptibles de changer l’éclairage final. Ici j’ai utilisé une texture d’un gris 35%, avec une légère réflexion et du bump, ainsi je suis sûre d’avoir assez peu de modifications d’éclairage par la suite. Il y en aura toujours un peu, mais nettement moins. Et la scène étant légère, ces rendus d’essai peuvent être assez poussés sans pour autant prendre trop de  temps.

eclairages

Maintenant que les volumes et l’éclairage sont faits, je passe aux matières des murs et du sol. Ces éléments étant prédominants pour donner le look d’une pièce, je n’hésite pas à prendre tout le temps nécessaire pour arriver à un résultat satisfaisant. Je n’hésite pas à tester autant de textures que nécessaire, et à mes lâcher sur les idées. Je m’appuie sur mes références (voyez mon pinterest pour les trouver) pour essayer de trouver une association de matières qui soit intéressante. Pour trouver des textures, je m’aide de creativecommon search pour avoir des textures libres de droits, même pour utilisation commerciale. Une fois que j’ai fait plusieurs essais, je regarde lequel je préfère et je le sélectionne.

essaismats1
essais-mat2

Maintenant c’est l’étape des détails ! Il s’agit de meubler et de poser tous les éléments de boiseries et autres. Pour ce faire, j’utilise l’outil de recherche intégré à sketchup, avec une recherche par nom de marque. Je commence par faire du lèche vitrine sur le net, et quand je trouve quelque chose qui me plaît, je vois si quelqu’un l’a mis en ligne sur sketchup. Si ce n’est pas le cas et qu’aucun équivalent n’est disponible, je le fais moi même avec un autre logiciel, ou sketchup lui même. D’ailleurs à ce propos, quand je parle d’équivalent, je ne parle QUE de la géométrie. Notez ici la couleur des fauteuils que j’ai utilisés, et comparez avec le rendu final. Je n’ai gardé que la géométrie, et j’ai changé la texture, qui ne me convenais pas. De même pour les plantes, j’ai ajouté une matière réaliste, et une texture, alors qu’initialement, elles n’étaient peintes que d’une couleur solide.

 

Pour faire simple, il faut commencer par sélectionner des éléments qui correspondent, ou qui pourront correspondre avec peu de modifications à apporter. Ensuite on procède à ces modifications et on place les éléments dans la scène (c’est là qu’une deuxième caméra est utile, pour pouvoir faire des allers retours entre la vue finale, pour vérifier le bon rendu, et la vue de travail, qui est peu exploitable visuellement mais très pratique).

Voici ce que j’obtiens une fois mes éléments basiques placés.

8

Une fois les éléments définitifs placés, il est temps d’améliorer leurs apparences. Je change les textures qui doivent être changées, j’en créée si nécéssaire, et surtout je modifie les matières. J’ajoute toujours un bump (léger, de l’ordre de 0,5) et une réflexion (à l’intensité variable selon les effets). Notez que même pour les matériaux « mats » j’ajoute toujours une réflexion. Sur un béton par exemple, il y en aura une à 0,2 ou 0,3. Ça peut sembler inutile de rajouter un calque pour si peu, mais ça fait toute une différence dans le rendu de la lumière. Dans la réalité, les matériaux mats brillent tout de même un tout petit peu. Pour avoir un rendu réaliste il faut reproduire cet effet.

Surtout, à ce stade, je n’hésite pas à passer un petit coup de Photoshop sur une texture si je vois qu’elle n’est pas harmonieuse avec le reste. Je fais surtout attention à la courbe des niveaux. Une fois les matières finales faites, je commence à faire les rendus détaillés. Jusque là je travaillais en mode « rapide » avec des rendus moins détaillés mais beaucoup moins longs. C’est à ce stade çi que je commence à passer à des rendus beaucoup plus poussés, et à bien zoomer pour voir tous les petits défauts.

9

Une fois le travail sous sketchup terminé, j'ouvre mon rendu sous photoshop

Sous photoshop, je vais intégrer le fond de la scène, en veillant à bien harmoniser les niveaux (luminosité et contrastes) à l’aide de l’outil « courbes ». Ensuite, toujours avec ces outils, ainsi que teinte/saturation, je vais réchauffer le tout, et donner une ambiance plus typée qui évoquera la chaleur et le confort.

Voici le avant / après :

finalpreprod-2
rendu réaliste avec sketchup

Et voilà ! Au fil des semaines à venir, j’ajouterai à ce tuto de rendu réaliste avec sketchup des informations plus détaillées, sur les paramètres que j’utilise, ou les manipulations que j’accomplis. S’il y a des points que vous aimeriez vraiment voir dites le moi !